mercredi 7 février 2018

La vie princière de Marc Pautrel


Ici c'est vraiment la vie princière, la vie portée à son maximum, le lieu idéal (...) ainsi que les êtres qu'il faut, 
et pour moi l'être qu'il faut c'est toi. 

Une lettre.
La lettre d'un écrivain à une femme qu'il vient de cotoyer pendant une semaine de séminaire dans un cadre fermé, avec qui il a partagé des moments délicieux, un état amoureux qu'il faut immortaliser en l'écrivant alors qu'il ne se concrétisera pas, brisé dans son élan par le fantôme d'un "compagnon" glissé dans la conversation... Une lettre perpétuant l'état de grâce de l'amoureux, la magie des affinités, le merveilleux qui nait dans tout ce qu'il y a de plus banal ... 
 
Un livre très court qualifié "d'autofiction" par son auteur.
Pas de noms, juste un toi et un moi, des pages et une plume utilisées pour confier un ressenti, la joie, la bienveillance et la plénitude d'une rencontre et d'une harmonie toute de douceur et d'effervescence, riche de tout ce qui est, pourrait être et ne sera pas. 

Une jolie découverte et un petit bijou d'écriture qui capte à la perfection un moment de félicité,
pour se mettre du beaume au coeur !

Titre : La vie princière
Auteur : Marc Pautrel
Première édition : novembre 2017

Extrait du livre : 
- Je ne me rappelle pas beaucoup d'êtres qui, chaque fois qu'ils m'accueillaient, étaient aussi heureux de me voir que tu semblais l'être. 
- Tout ce que je dis, comme tout ce que je pense, je l'oublie si je ne l'écris pas. 
- C'est cela que tu m'as donné, cinq jours de joie, cinq jours d'état de grâce intime, et c'est pour cela que je veux te remercier, grazie mille, merci, mille mercis pour tout cela.
- Qu'est-ce que la lecture et la littérature en comparaison de ta présence vivante ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire