mercredi 26 avril 2017

Je suis né un jour bleu / Born on a blue day de Daniel Tammet ♥♥♥








Titre original : Born on a blue day
Titre français : Je suis né un jour bleu
Auteur : Daniel Tammet
Traduction française :  Nils Ahl
Première édition : 2006





J'ai dévoré ce livre autobiographique et j'ai enchaîné ensuite par le visionnage du documentaire Brainman*, tout aussi passionnant, consacré à l'auteur qui y fait référence dans son livre.

Il faut dire que Daniel Tammet est un personnage hors du commun. Né en Angleterre en 1979 dans une famille très modeste, il est l'ainé d'une fratrie de 9 enfants. À quatre ans, il fait une crise d'épilépsie qui serait à l'origine de ses capacités synesthésiques lui permettant d'associer dans son cerveau chiffres, formes, couleurs et textures dont les combinaisons lui permettent de donner facilement et sans effort les résultats d'opérations qui lui sont données.
Diagnostiqué tardivement, il est atteint du syndrome d'Asperger, une forme d'autisme qui en font un génie des chiffres mais, chose rare, cela ne l'a pas empêché de développer des compétences de communication et de socialisation. Il est en outre hyperpolyglotte, maitrisant plusieurs langues et capable d'en apprendre une nouvelle en une semaine.
Au début des années 2'000, pour soutenir une association dédiée à l'épilepsie, il a appris puis récité en public pendant plus de cinq heures, 22'514 décimales de pi, sans erreur. Un record qui l'a fait connaitre du grand public, de la presse et des scientifiques qui s'intéressent à son cas.

Dans ce premier livre (il en a écrit plusieurs depuis), Daniel Tammet raconte son enfance, sa famille, l'école, son parcours d'émancipation et initiatique ainsi que la façon dont son cerveau génial fonctionne.  Le livre est bien écrit et le personnage attachant, pragmatique sans être froid avec la description d'une scène incroyable, assez émouvante, lorsqu'il rencontre le personnage réel qui inspiré le film Rainman avec Dustin Hoffman et Tom Cruise ...
Absolument captivant ! 


Note :
* l'homme ordinateur dans la version française diffusée par M6 (le titre anglais fait référence par un jeu de mot au film Rainman).

jeudi 20 avril 2017

Les lumières de l'invisible de Patricia Darré







Les lumières de l'invisible
Auteur : Patricia Darré
Première publication : 2013





Patricia Darré est médium. Au regard de son expérience et de ses contacts avec "l'au-delà", elle apporte dans ce livre un éclairage sur la vie et l'âme - faisceau d'énergie, ce qui nous modèle, le deuil et l'amour, les handicapes, les expériences de mort imminente, etc. Elle nous fait part aussi de tests menés en collaboration avec un archéologue sur les "objets" qui emmagasinent l'énergie et la mémoire du passé ou son expérience de communication avec l'âme troublée de Gille de Rais. Bref une petite plongée ésotérique dans le monde de cette femme qui a par ailleurs la tête sur les épaules, journaliste de radio qui fait la part des choses et ne mélange pas les genres lorsqu'elle est sollicitée pour ses capacités extrasensorielles. 

On y croit, on n'y croit pas, ce n'est finalement pas très important car chacun prendra ce qu'il veut dans ce témoignage qui a le mérite d'être bien écrit et de se lire facilement pour alimenter une reflexion personnelle touchant au spirituel.

Citations :
-" Il est insupportable de mettre dans des cases le degré d'amour et de douleur que l'on est censé ressentir en fonction de la perte que l'on subit".

- "l'au-delà, en soi, n'est pas religieux, c'est l'homme qui a essayé de le décrypter à travers les religions qu'il a fondées".

- "Il est important de nous débarasser de notre ego et de nos peurs, de nous reconnecter à notre souffle".

mercredi 19 avril 2017

Born a Crime de Trevor Noah




Titre original : Born a crime
Auteur : Trevor Noah
Pas encore de traduction française
Première publication : 11/2016






Trevor Noah est aujourd'hui l'animateur vedette de l'émission The Daily Show dont il a repris le flambeau à la télévision américaine début 2015 après le départ de Jon Steward. Un personnage sympathique, plein d'humour et pertinent dans ses analyses de l'actualité, sans concessions et toujours pleines de bon sens. Pourtant, le parcours de ce jeune acteur, humoriste et commentateur n'avait rien d'évident ...

Trevor Noah est né en 1984 en Afrique du sud d'une mère noire, de l'ethnie Xhosa et d'un père blanc, Suisse, une conception choisie et désirée par sa mère, femme de caractère alors qu'une telle naissance était un "crime" dans ce pays régit par le régime de l'apartheid. Dans ce livre "Born a crime", Trevor Noah raconte les choix de sa mère, sa famille, son enfance et sa singularité de "personne de couleur" qui grandit dans un monde ou chacun doit entrer dans une case "noire" ou "blanche" ne lui correspondant jamais tout à fait, l'obligeant à faire des choix et à composer.
Une enfance pauvre dans un monde dur, mais sans aigreur ni préjudice, ni aucune fatalité. Façonné sous la poigne d'une mère absolument remarquable portée par une foi profonde, qui, tous les dimanches, trainait son fils d'un bout à l'autre de Johannesburg pour assister à trois services religieux différents; une mère peu conventionnelle, capable de s'extraire de sa famille et de son milieu, de refuser l'absurdité de certaines lois et d'en trouver les failles pour s'y engouffrer. Elle a construit une relation privilégiée avec ce fils et lui a ouvert des perspectives en refusant la fatalité même s'il n'y a pas de doute que Trevor bénéficie par ailleurs d'une formidable personnalité, d'une grande capacité d'adaptation et d'un don certain pour les langues, sans oublier un grand sens de l'humour.

Un beau livre plein d'humanité et d'espoir, bien écrit, drôle, sincère, tendre et sans complaisance, un magnifique témoignage et un bel hommage à sa mère pour laquelle on vibre jusqu'au bout.    

Citations du livre : 

 "She taught me to challenge authority and question the system. The only way it backfired on her was that I constantly challenged and questioned her."

"Being chosen is the greatest gift you can give to another human being".

mardi 18 avril 2017

L'éternité de Samuel Doux






L'éternité de Xavier Dupont de Ligonnès
Auteur : Samuel Doux
Première édition : 2017





Dans ce livre, Samuel Doux revient sur l'affaire Dupont de Ligonnès qui a défrayé la chronique française en 2011 et dans laquelle ce père de famille disparu sans laisser de traces serait le meurtrier présumé de sa femme et de ses quatre grands enfants retrouvés enterrés dans le jardin familial après qu'on les ait tous cru partis à l'étranger.

Samuel Doux partage avec le lecteur le résultat de l'enquête très approfondie qu'il a menée, en personnifiant Xavier Dupont de Ligonnès. Au travers de son parcours, de ses convictions, de ses interrogations, de ses aspirations et de ses désirs ou encore de ses relations, l'auteur cherche à comprendre et à expliquer le pourquoi et le comment qui, inexorablement, ont conduit cet homme à son geste extrême. Un acte prémédité et soigneusement planifié par son auteur qui se veut à la fois impitoyable et miséricordieux alors que la fatalité semble l'y acculer sans plus aucun recours. Le personnage est à la fois simple et complexe, façonné spirituellement par un catholicisme fondamentaliste et une mère qui communique avec Dieu en faisant de lui un être à part, un "élu" qui attend son heure. Une jeunesse dilletante et aventureuse sans grandes contraintes si ce n'est un attachement aux valeurs religieuses profondément ancrées en lui qui s'imposent plus par évidence que par foi mais qui l'enchaînent et l'empêchent par exemple d'épouser l'amour de sa vie parce qu'elle est protestante. Plus tard, marié et père de famille, vient le rejet brutal de toutes convictions religieuses qui sont alors remplacées par un nouvel Eden, les Etats-Unis, avec une soif de réussir et une envie de liberté, le rêve américain à tout prix mais se brisant sur les réalités de la vie, les difficultés et les incompréhensions du couple, les problèmes financiers et les dettes qui s'accumulent.

Il émane de cette affaire mystérieuse non résolue une sorte de fascination morbide, sans doute le moteur qui a poussé l'auteur à se lancer dans une enquête qui l'habite pleinement et celui qui nous pousse, nous lecteurs, à nous y intéresser à notre tour. Mais le propre du roman c'est ce que si les hypothèses et la thèse développées sont bien documentées et tout à fait plausibles, il reste difficile de faire la part du vrai et du faux.
On a beau avoir entendu parler ce fait divers qui fait froid dans le dos, ce récit bien construit soutenu par une écriture fluide en offrent une nouvelle lecture terrifiante de vraisemblance.

lundi 17 avril 2017

La compagnie des livres de Pascale Rault-Delmas







La compagnie des livres
Auteur : Pascale Rault-Delmas
Première édition : 2015 (auto-édition/librinova)





Annie et Michel sont deux enfants solitaires que l'amour des livres va rapprocher. Tous deux vivent dans une cité résidentielle coquette en banlieue parisienne mais ils sont issus de milieux sociaux que tout opposent alors que le monde autour d'eux est en train de se transformer en cette période allant du milieu des années 1960 au milieu des années 1970.
Petite-fille de libraire, Annie est la fille du médecin-pédiatre de la résidence, pater familias à l'ancienne, empêtré de convenances sociales qui interdisent formellement à l'enfant tout contact avec le voisinage. Michel est le fils de fermiers auvergnats qu'un drame familial a amenés à la position de gardiens de la résidence et où l'enfant brillant se singularise par son amour des livres qui l'isole de ses camarades ...

En reposant le livre, la critique qui me vient spontanément à l'esprit c'est : "De l'idée mais peu mieux faire, copie à revoir !" ... parce que s'il y a plein de petites choses intéressantes et beaucoup d'éléments "d'époque" qui résonnent en moi - la place de la femme et les droits acquis à cette époque notamment, le roman n'en est pas moins inégal du fait d'une écriture que je ne trouve pas assez aboutie. On reste souvent sur sa faim avec parfois l'impression de lire une rédaction d'écolière dans laquelle les personnages manquent de substance, où les transitions sont trop grossières et trop évidentes avec des détails introduits parfois un peu artificiellement parce qu'il fallait les caser à tout prix quelque part ... J'ai lu jusqu'au bout, décevant.


mercredi 12 avril 2017

Les Mariées du Blitz d'Helen Bryan






Les mariées du Blitz
Titre original : War Brides
Auteur : Helen Bryan
Traduction française : Patricia Barbe-Giraud
Première édition : 2007






En Angleterre, avec l'arrivée de la guerre, cinq jeunes femmes d'horizons totalement différents vont se retrouver à Crowmarch Priors, un village des côtes anglaises où elles vont se lier d'amitié avant de partager un secret :
- Alice, la fille de l'ancien pasteur du village, coeur brisée après la rupture de ses fiançailles et toute dévouée à une mère acariatre,
- Frances, l'aristocrate indomptable et intrépide qui rêve d'entrer dans les services secrets spéciaux malgré l'opposition de son père, militaire de haut rang,
- Evangeline, l'américaine manipulatrice qui s'est enfuie de chez elle en séduisant et en épousant le fiancée d'Alice afin de pouvoir retrouver son amant en Europe,
- Tanni, la réfugiée juive autrichienne,
- Elsie, évacuée avec les enfants de Londres.
Etat de guerre, accueil des enfants de la capitale, raids aériens, rationnements, travail des femmes, vie en temps de guerre s'organisent alors que se noue le drame ...

... qui se conclura lors des commémoration du 8 mai 1995, cinquante ans après la fin de la guerre.

Parce que l'intrigue est invraissemblable, un peu gentillette et cousue de fil blanc alors que le contexte historique est bien rendu et intéressant, mettant en lumière les femmes et leurs conditions de vie à la campagne pendant le Blitz, j'ai un avis assez réservé sur ce livre. Un ouvrage qui ne laissera sans doute pas un souvenir impérissable.

mardi 11 avril 2017

Une constellation de phénomènes vitaux d'Antony Mara





Une constellation de phénomènes vitaux
Titre original : A constellation of vital phenomena
Traduction française : Dominique Defert
Auteur : Antony Mara
Première publication : 2014
Sélection du Point 2014
Grand prix des lectrices Elle 2015




Le roman se passe en Tchétchénie avec en toile de fond ses deux guerres de la période 1994-2004 mais l'histoire s'attache avant tout aux personnages, à la simplicité et à la complexité de leurs relations ainsi qu'à l'absurdité des situations qui peuvent découler du contexte dans lequel ils doivent vivre.

L'histoire : une nuit, les Russes embarquent Dokka et mettent le feu à sa maison. Havaa, sa fille de 8 ans a pu s'échapper et se cacher dans la forêt avec sa petite valise que lui avait fait préparer son père prêt à l'éventualité d'une dénonciation. Au matin, Akhmed, le voisin d'en face recueille la fillette et parce qu'elle est en danger, décide de la sauver. Il veut la confier à Sonja, médecin usée et désabusée qui fait tourner à bout de bras ce qui reste de l'hôpital nº6 dans la ville voisine. Elle ne veut pas s'empêtrer d'une gamine, il faut la convaincre ...
L'action se déroule pendant cinq jours, entre le village et l'hôpital tous deux ravagés par la guerre, avec des allers-retours dans le temps évoquant les deux conflits ainsi que la vie et les relations de la dizaine de personnages du livre. La fillette, son père, les voisins, le collaborateur, le médecin, sa soeur, des trafficants, des réfugiés, le quotidien en temps de guerre, tout se met en place, chacun à sa place. Mais rien n'est simple et comme un écheveau qui se démêle on finit par découvrir le fil improbable qui les relie tous les uns aux autres...

Un livre construit par touches, comme un tableau avec d'abord l'esquisse qui donne une direction, trace les relations de départ entre les personnages avant que l'ajout de détails retravaille et affine petit à petit l'image finale qui se dégage, pas si simple.

Un livre universel, profondement humain car même si on perçoit bien l'histoire douloureuse de la Tchétchénie, les thèmes qu'il développe pourraient être déclinés ailleurs et en d'autres temps : la vie, la mort, l'amour, l'amitié, la trahison, la loyauté, la tromperie, le courage, la lâcheté, la résilience, la compassion, etc.

Un livre qui donne envie d'en savoir plus sur l'histoire Tchétchène avec pas mal de pistes dans la bibiographie en fin de livre ou en suivant les conseils du personnage d'Akhmed qui recommande de lire Tolstoï.

Citations du livre :
"Vie - constellation de phénomènes vitaux : organisation, irritabilité, mouvement, croissance, reproduction, adaptation." (Définition d'un dictionnaire médical)

"Un pays sans loi est un pays sans crime."

"Tolstoï était ici, il y a deux siècles (...) Il y avait déjà une guerre. Et il a écrit un roman sur ce sujet (...). Le livre s'appelle Hadjid-Mourat."